Rozenn Talec · Filomena

En création
Disponible à partir de 2023…

Il y aura 100 ans Marie-Philomène Cadoret (1892-1923) chantait…

Les musiques populaires sont un éternel recommencement où que l’on se trouve sur le globe. La couturière et poétesse de langue bretonne de Bonen, nous plonge à travers ses écrits dans les campagnes Rostrenoises d’avant-guerre en Centre-Bretagne en Pays Fisel : en Kreiz Breizh.

Rozenn Talec vit dans ces campagnes, elle nous livre aujourd’hui ses récits et fête 100 ans après, l’une des figures centre-bretonnes oubliées.

Textes : Marie-Philomène Cadoret
Récit & chant : Rozenn Talec
Mise en scène : Thomas Cloarec
Production : Paker Prod
Co-Production : Amzer Nevez, La Fiselerie & Les médiathèques de Concarneau Cornouaille Agglomération.
Avec le soutien du ministère de la Culture au titre du plan de relance 2022.

Rozenn Talec (artiste-interprète)

Chanteuse et auteure, spécialisée dans la chanson traditionnelle bretonne. Elle se produit ainsi surtout en fest-noz mais également, dans le cadre de créations scéniques : Kreiz Breizh Akademi #3, Kerham, Chadenn, Bodenes / Hamon Quintet, Nuit d’encontre.

Ayant grandi en Centre-Bretagne, elle s’intéresse au terroir Montagne, autour de Spézet. Son père, chanteur traditionnel et collecteur, lui transmet les chants oralement. Dès l’âge de 14 ans elle chante avec lui, ils enregistreront ensemble un album autour de collectages : Marvailhoù (Les Merveilles).

Crédit photo : Eric Legret

Elle poursuit cette transmission orale auprès des jeunes au sein de l’Ecole de Musique, Danse et Théâtre du Kreiz Breizh (EMDTKB). En 2010, Rozenn intègre la Kreiz Breizh Akademi, une formation de musique modale dirigée par Erik Marchand. Elle collabore ensuite avec l’accordéoniste Yannig Noguet (3 albums produits par Coop Breizh) et la harpiste Lina Bellard. Elle officie aujourd’hui en tant que chef de chœur dans l’Orchestre Démos Kreiz Breizh dirigé par la Philharmonie de Paris.

Diplômée en Sophrologie elle anime aussi des ateliers autour du corps scénique. 

Son dernier album remporte en mai 2020 les Prizioù de France 3 Bretagne dans la catégorie meilleur album chanté en breton. Elle poursuit en 2021 sa collaboration avec la Philharmonie de Paris en étant référente du portail pédagogique Eduthèque sur les chants de Bretagne.

En 2022, elle obtient son Diplôme d’état de Chant Traditionnel.

Thomas Cloarec (metteur en scène)

Thomas a été formé à l’École des Beaux-Arts de Brest. Après avoir travaillé quatre ans au sein de la compagnie bretonne Ar Vro Bagan il a créé et dirigé la Compagnie PantEatR jusqu’en 2004 à Brest, pour laquelle il a mis en scène La Verrière et la création jeune public bilingue La ballade de Wishbone Jack. Parallèlement, il s’est formé auprès de Yoshi Oïda, Maria Jimena Cavalletti, le Petit Théâtre de Pain, Charlie Windelshmidt, François-Eric Valentin, etc. et a joué sous la direction de Julie Berès, Goulc’han Kervella, Lionel Jaffrès, Giselle Sparza.

Thomas a séjourné au Vietnam et au Laos de 2005 à 2008 et a travaillé auprès du Cirque National du Vietnam, en collaboration avec la Compagnie Matapeste, a dirigé le travail collectif du Cabaret Lao, au Laos et collaboré avec les artistes du Cirque National de Vientiane et la compagnie de marionnettes Kabong-Lao, avec lesquels il travaille toujours.

Il a mis en scène les créations contemporaines Eden Bouyabès (Teatr Piba-2010), Al liorzhour (d’après The Gardener de Mike Kenny, Teatr Piba-2012), Metamorfoz (Teatr Piba- 2014), Kaozioù-Rumeurs (Khao Niew / Teatr Piba- Laos 2014), collaboré à la mise en scène de L’Or avec le faire (Les Cambrioleurs/Julie Berès-2013) et assuré la direction artistique et la mise en espace sonore de fictions radios, telles que Ar Maezioù (d’après La Campagne de Martin Crimp, Teatr Piba- 2015), Lampeduza Way, Lampedusa Beach et Lampedusa snow (d’après Lina Prosa / Teatr Piba 2016-2017) ou Quand viendra la vague, (d’après Alice Zeniter / Teatr Piba 2021) . Il crée en 2016 Merc’h An Eog, en co-production avec Theatr Genedlaethol Cymru au Pays de Galles, Spluj (2018) et Donvor (2020), spectacles tous deux issus d’une collaboration artistique et scientifique au long cours avec l’IFREMER. Il est aujourd’hui directeur artistique du Teatr Piba et collabore notamment avec les artistes David Wahl, Julie Bérès – Cie Les cambrioleurs, Charlie Windelschmidt – Cie Derezo, Marie Guérin, Krismenn.

Filomena (par Rozenn Talec)

Jusqu’alors, moi chanteuse, femme d’action, en action… Sur tous les fronts, en action jusqu’au trop… Me voici, comme tout le monde, arrêtée il y a maintenant plus de deux ans par le vertige d’événements qui se sont précipités et une pandémie qui a sonné pour quelques mois le glas de ce qui faisait le sens et le sel de mon métier. Ce grand désarroi qui m’a brutalement ramené à une expérience douloureuse de la solitude. Tout à coup, tout s’est arrêté…

C’est à ce moment-là que je fais la connaissance de Filomena au détour d’un recueil de chansons, une presque « Sainte » m’ayant précédée de 100 ans. Elle a vécu dans ma rue, nous sommes nées le même jour et avons une petite sœur prénommée Anna…
Du coup je me mets à rêver de rencontrer cette femme, une sorte de grande sœur dans le temps, une figure « tutélaire » ou totémique… Un guide pour moi… Avec ce doute toutefois…
Qui était-elle vraiment cette ange ? Et au fond quelle a été sa vie ? Quelle femme a-t-elle été ? Au-delà de cette figure presque statufiée de l’icône, que peut-elle m’apprendre sur le monde, sur moi-même ? Quelle trace nous laisse-t-elle ? Et quelle trace je laisse-moi ? Quelle trace laisse-t-on derrière soi d’ailleurs ?